Communiqués de presse et alertes info récentes

« The price of truth » : projection du film et discussion

En présence de Dmitri Mouratov, Prix Nobel de la Paix, Patrick Forbes, réalisateur, et Patrick Chappatte.

13 octobre 2023, 18:00 – 20:15

Auditorium A1A, Maison de la paix, Graduate Institute de Genève

Photo: Antoine Tardy pour la fondation Freedom Cartoonists.

Le Graduate Institute, la Fondation Kofi Annan et la Fondation Freedom Cartoonists organisent une projection du documentaire « The Price of Truth » (Le prix de la vérité) sur la vie de Dmitri Mouratov. Journaliste russe, présentateur de télévision et rédacteur en chef du journal russe Novaya Gazeta, M. Mouratov a reçu le prix Nobel de la paix 2021 conjointement avec Maria Ressa pour « leurs efforts visant à sauvegarder la liberté d’expression, qui est une condition préalable à la démocratie et à une paix durable ». Le 1er septembre 2023, Mouratov est déclaré « agent étranger » par les autorités russes.

Dmitri Mouratov sera présent à l’événement.

La projection du film sera suivie d’une discussion avec Dmitri Mouratov, le réalisateur Patrick Forbes, et Patrick Chappatte, président de la Fondation Freedom Cartoonists, modérée par Corinne Momal-Vanian, directrice exécutive de la Fondation Kofi Annan.

Programme

18:00 – 18:15: Accueil:

  • Andrew Clapham, Professeur de droit international, Institut de hautes études internationales et du développement de Genève (IHEID)
  • Corinne Momal-Vanian, Directrice exécutive, Fondation Kofi Annan
  • Patrick Chappatte, Président, La fondation Freedom Cartoonists
  • Antonio Hodgers, Président du Conseil d’Etat, République et Canton de Genève

18:15 – 18:20: Remarques introductives sur le film:

18:20 – 19:35: Projection du film (75 minutes)

19:35 – 20:15: Discussion

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la semaine genevoise de la démocratie et fait partie du programme organisé par le Centre Albert Hirschman sur la démocratie de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève (IHEID).

Ces dessins qui ulcèrent les nationalistes indiens

Par Patrick Chappatte, dans Le Temps
Recherche et documentation : fondation Freedom Cartoonists

Dessin de Chappatte paru dans Der Spiegel, Allemagne, de Chappatte.com

Fin avril, un de mes dessins publié dans le magazine Der Spiegel a suscité une grosse colère en Inde. Tweets de ministres, emballement médiatique, embarras de l’ambassadeur allemand, une simple caricature devenait soudain scandale géopolitique. Mais cette histoire en révèle une autre : l’intolérance croissante du gouvernement Modi envers les humoristes et les dessinateurs du pays.

« Population mondiale : l’Inde dépasse la Chine ». Le 22 avril dernier, cette nouvelle a inspiré le thème du dessin hebdomadaire que je publie depuis 2018 dans le magazine allemand Der Spiegel. J’ai représenté un joyeux tacot indien surbondé dépassant à toute bombe un tristounet TGV chinois. Malheur ! Mon train entra en collision avec quelques vaches sacrées : la fierté nationaliste indienne, en compétition féroce avec la Chine, et la place qu’occupe les chemins de fer dans la psyché nationale.

Le lendemain de la parution, le conseiller principal du ministre indien de l’Information allume la mèche sur Twitter : « Hé l’Allemagne, ceci est outrageusement raciste !»… LIRE LA SUITE sur le site du Temps

Alert Iran – Atena Farghadani

Suite à la publication dans la presse de l’arrestation et de la détention de l’artiste, activiste et dessinatrice iranienne Atena Farghadani à Téhéran le 7 juin 2023, CARTOONISTS RIGHTS, Cartooning For Peace et FREEDOM CARTOONISTS demandent aux procureurs de la République islamique d’Iran d’abandonner les charges de « trouble à l’ordre public » et de libérer immédiatement Mme Farghadani.

According to her lawyer, Mohammad Moghimi: “Since her release in 20161, intelligence and security agents have harassed her many times, including prevention from employment, tapping her phone and disturbing her private life. These cases have caused her to protest against the agencies responsible and that has become the basis for her detention.”

It was Mr Moghimi who on June 8th and via Twitter confirmed her arrest after a summons to the courthouse at Evin Prison. The next day he further stated: “A bail in the amount of [$4,200] has been issued for my client Atena Farghdani, and she refused to accept the bail with the argument that she has not committed a crime and that her summons and charges are illegal and arbitrary, and for this reason, she was transferred to [the Qarchak Prison for women, outside Tehran].

From a trusted source we have learned the charges articulated so far relate to disturbance of the public order. After an absence of some three years and three months, Ms Farghadani took to her Instagram account last week and prior to her court summons had posted images of a new coloured pencil drawing. Despite much speculation online, at this time we have no reason to believe she was arrested because of this social media post.

Ms Farghadani was awarded the Courage in Cartooning Award by Cartoonists Rights in 2015, after a 2014 drawing posted to Facebook and depicting parliamentarians as animals, an objection to laws restricting women’s reproductive choices, led to a series of criminal charges including “spreading propaganda against the system”, “insulting members of parliament through paintings”, “gathering and colluding against national security”, “insulting the President”, and “insulting prison officials”.

After eighteen months in prison, all sentences were commuted or reduced, save one; over the following four years of her life Farghadani could have gone to prison again at any time under a suspended sentence of “insulting the Iranian Supreme Leader”.

Whilst a prisoner Ms Farghadani was severely abused and subjected to virginity and pregnancy tests against her will, practices that are designated torture by international human rights standards. She spent a period on hunger strike and suffered a heart attack. After a handshake between herself and Mr Moghimi she faced additional criminal charges of “’illicit sexual relations falling short of adultery”.

Hence, now that the same authorities have Ms Farghadani in custody again, there is good cause to fear escalation and further charges to come, as well as dire mistreatment.

In our view, Atena Farghadani is a prisoner of conscience, there is no justification for her detention, and we demand her immediate and unconditional release.

Prix International du Dessin de Presse 2023 – ABECOR

La fondation suisse FREEDOM CARTOONISTS est heureuse d’annoncer le lauréat du Prix international du dessin de presse 2023, remis par son partenaire américain, l’organisation CARTOONISTS RIGHTS : le Robert Russell Courage in Cartooning Award 2023 va à Abel Bellido Córdova – Abecor – dessinateur du journal « Página Siete » en Bolivie.

L’annonce a été faite lors d’une d’une cérémonie au National Press Club de Washington DC. Abecor est le 40e dessinateur récompensé par CARTOONISTS RIGHTS. Le Nicaraguayen Pedro X. Molina, lauréat 2018 de l’ONG, était présent à Washington pour féliciter et encourager son collègue de Bolivie.

Le Robert Russell Courage in Cartooning Award remis outre-Atlantique par notre partenaire alterne avec le Kofi Annan Courage in Cartooning Award, décerné une année sur deux par notre fondation FREEDOM CARTOONISTS à Genève. Nos derniers lauréats étaient Gábor Pápai de Hongrie et Vladimir Kazanevsky d’Ukraine, qui ont reçu leur trophée des mains des prix Nobel de la Paix, les journalistes Maria Ressa et Dmitry Muratov, le 3 mai 2022 à Genève. Ce partenariat unique est destiné à honorer chaque année le talent et le courage de cartoonists par une seule distinction internationale remise en alternance sur les deux continents.

La Bolivie figure au 117e rang sur 180 dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2023 de Reporters sans frontières. Le gouvernement bolivien est souvent critiqué par les organisations de défense des droits de l’homme et de la liberté d’expression. Abecor illustre chaque jour les problèmes de société et les travers de la classe dirigeante bolivienne à travers des caricatures populaires – ses publications sur les principaux réseaux sociaux témoignent de leur impact. C’est aussi ce qui lui a attiré de nombreux ennuis au cours des dernières années.

Un dessin publié en 2021, caricaturant le procureur général Wilfredo Chávez, lui a valu une première menace de mort anonyme sur Instagram. Refusant d’être intimidé, Abecor a présenté une nouvelle caricature du procureur général deux mois plus tard, provoquant une nouvelle menace de mort. Peu de temps après, Abecor et sa famille ont remarqué qu’ils étaient suivis et photographiés. Des menaces ont également été diffusées sur Facebook contre sa famille. Au début de l’année 2023, Abecor a encore été victime de désinformation sur Twitter, qui le représentait au cours d’un repas avec une personne recherchée pour sa participation aux massacres qui ont suivi l’éviction du gouvernement Morales.

Abecor dénonce : «Jamais je n’aurais pensé que nous atteindrions de tels extrêmes, en termes de violences et d’intimidations. Le gouvernement crée une « guérilla numérique » dont l’objectif principal est d’ouvrir de faux comptes sur les réseaux sociaux pour attaquer, insulter, dénigrer et menacer toute personne dont les opinions diffèrent de celles du gouvernement.» Avec le soutien d’ organisations nationales et internationales et des nombreux citoyens qui ont manifesté leur solidarité, Abecor demeure déterminé :  «Je veux garder mon crayon bien aiguisé.»

Communiqué — Lauréats du Prix international du dessin de presse « Kofi Annan Courage in Cartooning Award » 2022

La Freedom Cartoonists Foundation et la Ville de Genève ont le plaisir de vous annoncer les lauréats 2022 du Prix international du dessin de presse « Kofi Annan Courage in Cartooning Award ».

Remis depuis 2012, ce prix récompense à l’occasion de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse le 3 mai, tous les deux ans, le talent et le courage de dessinatrices et dessinateurs de presse pour leur travail dans des conditions et contextes difficiles. Le Prix rend hommage à leur contribution exceptionnelle en faveur des droits humains et de la liberté d’expression. Il est doté cette année de 15’000 CHF. L’édition 2020 avait dû être annulée en raison de la crise sanitaire.

Le jury était composé de Kenneth Roth, Human Rights Watch (président), Sami Kanaan, Ville de Genève, de la dessinatrice Ann Telnaes (USA) et des dessinateurs Kak (France, président de Cartooning for Peace) et Chappatte (Suisse, président de Freedom Cartoonists).

Les lauréats 2022 sont les dessinateurs Vladimir Kazanevsky d’Ukraine et Gábor Pápai, de Hongrie

« Nous sommes particulièrement fiers de leur remettre cette année notre Prix international du dessin de Presse, le “Kofi Annan Courage in Cartooning Award”, en présence des deux éminents journalistes co-lauréats du Prix Nobel de la Paix, Maria Ressa et Dmitry Muratov, avec qui ils ont en commun le sens de la justice et la volonté de résister. Chez les dessinateurs, ce combat passe par un art qui a le pouvoir de montrer le roi nu et l’autocrate dans toute sa brutalité » a déclaré Patrick Chappatte, président de la Freedom Cartoonists Foundation.

Vladimir Kazanevsky, Ukraine

Dessinateur emblématique d’Ukraine, Vladimir Kazanevsky travaillait dans son studio le 24 février, tôt le matin, lorsqu’ il a entendu de fortes explosions près de l’aéroport. Son épouse et lui se sont retrouvés à l’Ouest de l’Ukraine, avec la cohue catastrophique de familles fuyant les bombardements. Ils décidèrent de passer la frontière polonaise, jusqu’à Presov, ville de Slovaquie abritant une communauté d’artistes.

Privé de son matériel de dessin laissé à Kiev, de ses catalogues et de ses livres, Vladimir Kazanevsky a continué à dessiner sans relâche : Poutine en action, sur un tank ou à la proue du Titanic. « Les autocrates et les dictateurs ont peur de nos cartoons et ils ont raison parce que nos dessins sont des armes en marche », dit-il.

Farouchement déterminé à poursuivre le combat contre l’agression russe, à 71 ans, il considère son travail comme un acte de résistance. Une défense de la liberté d’expression contre la propagande de guerre.

Gàbor Pápai, Hongrie

Depuis plusieurs années, le dessinateur hongrois Gàbor Pàpai et son journal Népszava – seul quotidien d’opposition encore en vie à Budapest – font l’objet d’attaques et de procédures judiciaires de la part des autorités – au sein même de l’Union européenne !

La religion catholique, la lutte contre le covid ou plus simplement l’Histoire hongroise sont autant de prétextes à des poursuites dans un pays figurant en 2021 au 92e rang du classement mondial de la liberté de la Presse par Reporters Sans Frontières (RSF). Une position honteuse qui ne cesse de se dégrader depuis que Viktor Orbán en est devenu Premier Ministre, mettant tous les médias indépendants en grande difficulté. Certains comme Népszava sont directement menacés de disparition. Gábor Pápai, loin de se laisser intimider,continue à observer et dessiner la vie politique en Hongrie.

Les lauréats 2022 sont exposés sur le quai Wilson jusqu’au 31 mai 2022. L’exposition, riche de 60 dessins de presse rassemblés par la fondation suisse Freedom Cartoonists en partenariat avec le réseau Cartooning for Peace (Paris) et Cartoonists Rights Network International (USA), et choisis par le curateur Patrick Chappatte, décline trois thèmes d’actualité : « la guerre en Europe », « une vie de COVID » et « le climat, c’est chaud ! ».
Le Prix biennal international remis à Genève alternera désormais avec le “Robert Russell Courage in Cartooning Award” remis aux États-Unis par l’ONG Cartoonists Rights Network International, partenaire de la Fondation suisse. Les deux organisations souhaitent ainsi renforcer la reconnaissance du dessin de presse dans le monde.

Communiqué – Genève célèbre la liberté de la presse et le dessin de presse avec les Prix Nobel de la Paix 2021

La Freedom Cartoonists Foundation et la Ville de Genève ont le plaisir d’annoncer une journée exceptionnelle dédiée à la liberté des médias et du dessin de presse mardi 3 mai 2022, en présence des Prix nobel de la Paix 2021, Madame Maria Ressa et Monsieur Dmitry Muratov.

Cette journée débutera à 10h15 sur le quai Wilson, avec une visite inaugurale réservée aux médias, de l’exposition des lauréat-es du Prix international du dessin de presse “Kofi Annan Courage in Cartooning Award” 2022. Les dessins des lauréats seront exposés jusqu’au 31 mai, sur le Quai Wilson. Pour rappel, la fondation décerne, en partenariat avec la Ville de Genève, ce prix bisannuel depuis 2012. Il est doté cette année de 15’000 CHF. L’édition 2020 avait dû être annulée en raison de la crise sanitaire.

Cette exposition sera l’occasion de révéler les lauréats 2022, mais également de (re)découvrir le coup de crayon de dessinateur-trices du monde entier. L’édition 2022, riche de 60 dessins de presse rassemblés par la fondation suisse Freedom Cartoonists en partenariat avec le réseau Cartooning for Peace (Paris) et Cartoonists Rights Network International (USA), et choisis par le curateur Patrick Chappatte, décline trois thèmes d’actualité : « la guerre en Europe », « une vie de COVID » et « le climat, c’est chaud ! ».

Deuxième moment de cette journée, la conférence et cérémonie publique qui aura lieu à 12h00 à la Maison de la Paix (auditorium Pictet, Graduate Institute – Chemin Eugène-Rigot 2). Celle-ci bénéficiera de la présence exceptionnelle des Prix Nobel de la Paix 2021, Mme Maria Ressa (co-fondatrice de la plate-forme numérique de journalisme d’investigation Rappler) et M. Dmitry Muratov (rédacteur en chef du journal Novaïa Gazeta), ainsi que de la Conseillère fédérale Mme Simonetta Sommaruga, de la Haute-Commissaire aux Droits de l’Homme Mme Michelle Bachelet, du Conseiller administratif M. Sami Kanaan et du Président de la Freedom Cartoonists Foundation et dessinateur de presse M. Patrick Chappatte. S’inscrire ici

La première partie de cet événement proposera une discussion sur l’état et les enjeux de la liberté de la presse dans un monde facturé. La cérémonie se poursuivra avec la remise du Prix International du Dessin de Presse Kofi Annan “Kofi Annan Courage in Cartooning Award” 2022, en présence des dessinatrices et dessinateurs internationaux.

Troisième moment, une conférence de presse avec les lauréats du Prix 2022 et les Nobel est organisée par le Club suisse de la presse et la Fondation à 14h45 au Graduate Institute, salle S8. Inscriptions auprès du Club suisse de la presse.

Press release – Freedom Cartoonists Foundation & Cartoonists Rights Network International announce their new international cartoon award partnership.

“The Kofi Annan Courage in Cartooning Award” given by FCF will alternate with CRNI’s “Robert Russell Courage in Cartooning Award”. This initiative will be launched on World Press Freedom Day 2022 in Geneva, Switzerland,in presence of the Nobel Peace Prize laureates, journalists Maria Ressa (Philippines) & Dmitry Muratov (Russia)

12.00-14.00, May 3, 2022, Maison de la Paix, Geneva Graduate Institute

Cartoonists Rights Network International and the Freedom Cartoonists Foundation announce that from 2022 they will establish a unified international cartoonists’ awards-giving partnership, alternating between Europe and the United States and ensuring the greatest possible level of recognition for the winners. The Kofi Annan Courage in Cartooning Award, inaugurated by the Freedom Cartoonists Foundation on World Press Freedom Day, will alternate biannually with Cartoonists Rights Network International’s prize the Robert Russell Courage in Cartooning Award. Through these awards both organizations shall honour extraordinary contributions to freedom of expression made by editorial and political cartoonists, often despite the most difficult of circumstances.

The inaugural Kofi Annan Courage in Cartooning Awardwill be presented during a special event at the Geneva Graduate Institute to mark World Press Freedom Day, May 3, 2022. The foundation and the City of Geneva have invited two guests of honour, the 2021 Nobel Peace Prize laureates: Maria Ressa, founder of the Rappler news website in the Philippines; and Dmitry Muratov, editor-in-chief of the independent Russian newspaper Novaya Gazeta. Both of these world-famous journalists will deliver keynote remarks at a conference celebrating editorial cartooning and the free press. Thereafter, the Nobel laureates will present this year’s award(s) to the winning cartoonist(s).

Further speakers on the day: Michelle Bachelet, United Nations High Commissioner for Human Rights; Simonetta Sommaruga, Swiss Minister in charge of the media, and former President of Switzerland; Sami Kanaan, Geneva Minister for Culture and former Mayor; and Patrick Chappatte, editorial cartoonist & President of the Freedom Cartoonists Foundation.

The event is open to the public. Register before April 29, 2022.

A press conference will be organized at the Geneva Graduate Institute by the Geneva Press Club and the Freedom Cartoonists Foundation. Journalists, please contact: info@pressclub.ch

In addition, an exhibit of work by international cartoonists including the winner(s) of the 2022 Kofi Annan Courage in Cartooning Award will be available for public view and free of charge at Quai Wilson, Lake Geneva throughout the month of May. This exhibit, curated by Chappatte, is presented in partnership with Paris-based association Cartooning for Peace, whose membership includes more than 200 cartoonists worldwide.

Freedom Cartoonists Foundation, formerly Swiss Foundation Cartooning for Peace, was founded in 2010 in Geneva by Marie Heuze, former UN communication director and cartoonists Plantu and Chappatte. Its mission is to defend freedom of expression in a spirit of dialogue, and it has given a biennial International Cartoon Award jointly with the City of Geneva since 2012. The late Kofi Annan, former UN Secretary General, and the recipient of the 2001 Nobel Peace Prize, was its Honorary Chairperson, as well as a dedicated exponent for cartoonists. The new award is named in his honour. Cartoonists Rights Network International is an NGO based in the USA and incorporated in 1999; its award is named for its founder Dr Robert “Bro” Russell.

Contact:

Cartoonists Rights Network International

Freedom Cartoonists Foundation

Communiqué — La Fondation «Freedom Cartoonists» s’engage pour la liberté d’expression

Genève, le 27 octobre 2020 – Dix ans après sa création à Genève, la Fondation Suisse «Cartooning for Peace», dont le président d’honneur était le regretté Kofi Annan, prix Nobel de la paix, change de nom et renforce son action en faveur de la liberté d’expression des dessinateurs de presse partout dans le monde.

Sous le titre déposé «Freedom Cartoonists Foundation», elle poursuivra sa mission principale : soutenir celles et ceux qui exercent le dessin de presse dans des conditions particulièrement difficiles, notamment sous des régimes autoritaires ou dictatoriaux, par son Prix International remis avec le soutien de la Ville de Genève. Cette initiative s’accompagne d’une exposition publique de dessins d’artistes de tous les continents et de toutes les cultures sur les quais du lac Léman.

Tous les deux ans, depuis 2012, le Prix international du dessin de presse de la Ville de Genève, qui a acquis une large réputation, met le projecteur sur des caricaturistes courageuses et courageux qui se battent avec leurs armes — des crayons et de l’humour — et nous rappellent combien cette liberté reste fragile sous toutes les latitudes.

Tous les lauréat(e)s, parmi lesquels Musa Kart (Turquie) en 2018, Zunar (Malaisie) en 2016, Hani Abbas (Syrie) en 2014 ou les quatre dessinatrice et dessinateurs iraniens primés en 2012, nous mettent face à notre propre responsabilité de préserver la liberté d’expression. C’est pour le courage, le talent et l’énergie qu’elles et ils mettent à défendre notre humanité commune que nous les honorons en leur remettant le Prix de la Ville de Genève.

Les fondateurs et membres du Conseil de Fondation ont ainsi décidé d’un commun accord de renforcer leur mandat et de donner une impulsion nouvelle au combat qu’ils soutiennent depuis 2010 avec l’Association française Cartooning for Peace – qui poursuit ses activités à Paris autour de Jean Plantu. La «Freedom Cartoonists Foundation» est assistée dans son mandat par des accords avec plusieurs partenaires publics et privés et dispose d’un fonds de soutien alimenté par des donations privées.

Lors du renouvellement du Conseil de Fondation le 7 octobre 2020 ont été élus :
Président : Patrick Chappatte
Vice-présidente : Marie Heuzé
Secrétaire : Frédéric Fritscher
Trésorier : Pierre Ruetschi
Administrateurs : Guy Mettan, Roberta Ventura, Rayan Houdrouge
Le siège de la «Freedom Cartoonists Foundation» est domicilié auprès du «Club Suisse de la Presse» (Domaine de Penthes à Prégny-Chambésy ) partenaire de la Fondation depuis 2010.

Le site web est actuellement en construction.
Pour plus d’informations: info@freedomcartoonists.com

Médias

Alertes info

Communiqués de presse

« The price of truth » : projection du film et discussion

En présence de Dmitri Mouratov, Prix Nobel de la Paix, Patrick Forbes, réalisateur, et Patrick Chappatte. 13 octobre 2023, 18:00 - 20:15 Auditorium A1A, Maison de la paix, Graduate Institute de Genève S'inscrire Photo: Antoine Tardy pour la fondation Freedom...

Ces dessins qui ulcèrent les nationalistes indiens

Par Patrick Chappatte, dans Le TempsRecherche et documentation : fondation Freedom Cartoonists Dessin de Chappatte paru dans Der Spiegel, Allemagne, de Chappatte.com Fin avril, un de mes dessins publié dans le magazine Der Spiegel a suscité une grosse colère...

Alert Iran – Atena Farghadani

Suite à la publication dans la presse de l'arrestation et de la détention de l'artiste, activiste et dessinatrice iranienne Atena Farghadani à Téhéran le 7 juin 2023, CARTOONISTS RIGHTS, Cartooning For Peace et FREEDOM CARTOONISTS demandent aux procureurs de la...